J’ai entendu parler pour la première fois de ce poisson qu’est le marlin bleu enfin je devrais plutôt dire les marlins car il s’agit d’une famille de bestioles dont on trouve les membres dans toutes les mers tropicales et subtropicales du globe. On les reconnait à leur rostre long et fin (cette sorte de longue pique qui prolonge la mâchoire supérieure). On le confond parfois avec l’espadon.

Ce poisson est surnommé le dragon des mers par les pêcheurs sportifs car il est courant que pour échapper à sa capture, il jaillisse hors de l’eau. Ajoutez à cela une taille qui peut atteindre plus de 3 mètres et vous comprendrez qu’il ne se rend pas sans combattre et oserai-je ajouter, c’est tant mieux. C’est un poisson carnassier est à consommer avec modération car d’une part, sa population est légèrement en baisse, et d’autre part, étant en bout de chaîne alimentaire il peut contenir des métaux lourds comme le mercure. Comme toujours surveillez les provenances et choisissez des produits de qualité.

 Préparée ainsi, sa chair de couleur ambrée est particulièrement moelleuse et délicate. C’est vraiment extrêmement bon. Au Japon on consomme sa chair crue, sous forme de sashimi.

On peut aussi le trouver en darnes. Dans ce cas je vous conseillerai de le préparer comme un steak de thon ou encore un filet d’espadon, poisson avec lequel il est parfois confondu.